A l’occasion de son 30e anniversaire, l’Institut du monde arabe présente une œuvre évolutive et collective composée de 240 œuvres originales, en résonnance avec les 240 moucharabiehsde la célèbre façade du bâtiment, remis en fonctionnement à cette occasion. Rassemblant des artistes de tous horizons, confirmés et en devenir, arabes et non arabes, elle s’affirme tel un véritable manifeste de la fierté du dialogue multiculturel.

Originalité de cette œuvre collective et collaborative, elle s’inspire du jeu du 
cadavre exquis inventé par les surréalistes en 1925, « qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes » (selon la définition qu’en donne André Breton dans son Dictionnaire abrégé du surréalisme) . Dans Un œil ouvert sur le monde arabe, seuls les bords de l’œuvre précédente ont été communiqués à chaque artiste contributeur.
Au final, ce sont 240 réalisations (peintures, photos, sculptures, dessins, calligraphies) qui composent une fresque grandiose de 9,60 m de large sur 4 m de haut.
Les temps forts de dévoilement et d’exposition de l’œuvre collective
Dévoilement des 114 premières œuvres le 15 mai 2018
2
e dévoilement le 6 octobre 2018
Ultime dévoilement de l’œuvre complète à partir du 29 novembre 2018 
Exposition de l’œuvre complète jusqu’au 6 janvier 2019

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.